menu Menu
Ere liquide
Publié en Aphorismes, Blog, Recension, Sociologie le 26 mars 2006 1 minute(s) de lecture
Grand Jacques Précédent L'homme plume Suivant

Couverture de \

Enfin un ouvrage pertinent!
Cri trop dur? Non. Remarque légitime en un temps où la grande majorité des messages médiatiques n’est, comme le notait déjà Bourdieu dans son petit ouvrage sur la télévision, faite que “d’idées déjà reçues” et où la soi-disant “résistance” se cache sous la poussière des anciens pour ne pas être vue.
La Société assiégée de Zygmunt Bauman renoue avec la bonne érudition: non pas celle qui encombre la pensée mais bien celle qui la libère. Au fil des pages, l’adage selon lequel “il n’y a pas de choses inintéressantes mais que des personnes peu intéressées” se vérifie pour notre plus grand bonheur. De Sénèque au maillon faible, d’Annah Arendt au téléphone portable, tout se révèle riche d’enseignements.
Malgré quelques redondances et une succession de chapitres qui laissent songer davantage à une refonte d’articles qu’à un véritable organisme, le livre se dévore comme un roman et l’on prend un plaisir inquiet à suivre l’enseignement de cet Howard Beal contemporain (cf. l’incontournable Network de Sydney Lumet).
Peu de réponses dans la société assiégée, mais des questions mieux écrites, plus justes, adaptées à cette ère liquide qui est désormais la nôtre et où, comme le disait Ralph Waldo Emerson heureusement cité par Bauman:

Pour survivre sur une fine couche de glace, il faut patiner vite


Précédent Suivant

  1. I truly wanted to write a brief note to be able to appreciate you for all the marvelous suggestions you are showing on this site. My prolonged internet look up has now been honored with reputable tips to exchange with my neighbours. I would say that we website visitors actually are undoubtedly fortunate to be in a very good place with many awesome individuals with great plans. I feel very lucky to have seen your entire webpage and look forward to so many more cool times reading here. Thanks again for a lot of things.

Les commentaires sont fermés.

keyboard_arrow_up