menu Menu
Considérations actuelles
Publié en Aphorismes, Blog, Mort, Philosophie, Sociologie le 15 mars 2007 1 minute(s) de lecture
Plaines diégétiques Précédent Migniardises Suivant

\

Une fois n’est pas coutume, c’est dans les coupures de presse que j’ai trouvé matière à penser. Dire qu’il aura fallu Khalid Cheikh Mohamed, cerveau présumé de nombreux attentats (dont le 11 septembre), pour s’entendre dire cette incontournable vérité encore masquée par la plus grande démocratie du monde:

Le langage de n’importe quelle guerre est la mort


Précédent Suivant

Les commentaires sont fermés.

keyboard_arrow_up