menu Menu
(1984-...)
Publié en Aphorismes, Blog, Littérature, Sociologie le 12 janvier 2006 1 minute(s) de lecture
Tous les noms Précédent Dans la foulée... Suivant

Couverture de \"1984\" de Georges Orwell

Pas de date de fin pour la terrifiante prophétie léguée au monde par George Orwell. Ce livre bâti comme un véritable cauchemar ne demande qu’à susciter un effroi assez grand pour réveiller son lecteur. Et il faut bien le dire, nous dormons depuis longtemps.

A la sclérose des mauvais érudits, les médias offrent aujourd’hui une non moins terrible alternative faite d’instantanés. Les émissions de télé-réalité se taillent désormais la part du lion sur le marché de l’image. Les plus célèbres d’entre elles vont jusqu’à porter le nom que l’on devrait pourtant redouter: “Big Brother”.

On voit alors surgir un phénomène étrange, voisin de ce que Winston, des heures durant, s’efforçait d’accomplir: le passé s’efface. Nul besoin pour cela d’une gigantesque infrastructure chargée de remodeler les archives et de retoucher l’histoire au gré des ambitions économiques. Il suffit d’enterrer l’information sous de l’information. Recouvert de terre, le feu finit par s’éteindre. D’ailleurs, essayez de taper “Big Brother” dans un moteur de recherche. Est-ce vraiment Orwell qui ressort? Winston, je vous l’ai dit, travaille bien.
La phrase ci-dessous en tout cas est bien d’Orwell. On le sent au premier regard. A lui la parole:

Peut-être un fou n’est-il qu’une minorité réduite à l’unité


Précédent Suivant

  1. Je dirais même plus (comme diraient les dupond(t) ): un fou est un clarvoyant dans une nuée d’inconscients qui le dénomment ainsi car ils craignent son attitude imprévisible… c’est comme ça que je vois les choses.
    Tous les artistes (ou presque), tous arts confondus, étaient considérés comme des fous. pour ne citer que lui: dali… que j’aimerais être fou… mais je ne suis qu’un petit humain avec un étroit cerveau 🙂 !

    biz!

  2. C’est toi le fou: des livres, des essais et maintenant un scenario (et même des scenarii je suis sûr !) mais où s’arrêtera-t-il ?

    Je t’aime bien quand même, chéri…

  3. Est-ce BTY le fou? Réduit à l’unité dans les commentaires… Il faut pallier à cela!
    Tu verras la lumière de l’anti-spam quand ta folie se dissipera peu à peu (ou ta clairvoyance, à voir…)!

Les commentaires sont fermés.

keyboard_arrow_up