menu Menu
Mes meilleures lectures de 2018
Programmation, stratégie, hypnose et littérature.
Publié en Blog, Littérature, Numérique, Philosophie, Politique, Psychologie, Recension, Sociologie le 1 janvier 2019 2 minute(s) de lecture
NOUS/1 Précédent Table ronde sur les écritures numériques Suivant

Présidence oblige, l’année 2018 aura été moins riche en lectures. N’empêche, sur 48 livres, il reste quelques pépites.

Best of.

La vie est ailleurs – Milan Kundera

La vie est ailleurs, roman de Kundera

Comment fait-il? A se moquer de ses personnages tout en les aimant, à rendre chacun ridicule et grave? Dans ce livre qui raconte la naissance d’un poète et interroge le pouvoir de la poésie face au politique, Kundera parle avec légèreté de la misère et de la grandeur humaine. Drôle et grinçant.

Javascript : The good parts – Douglas Crockford

Dans la communauté Javascript, Douglas Crockford est un véritable pape. Javascript : the good parts prend le contrepied de la plupart des livres de programmation et préfère 172 pages aux bibles exhaustives. Résultat : des techniques avancées et les clefs de la compréhension du langage. Un incontournable, sans doute uniquement dépassé par son successeur, paru en octobre 2018.

De l’abandon – Eric Baret

Rhétorique agaçante, discours apparemment circulaire. De prime abord, De l’abandon agaçe. Pourtant, petit à petit, la redondance fore un chemin dans nos habitudes. A mi-chemin entre le Manuel d’Epictète et le Pyrrhon de Conche, un livre salutaire (merci Louisa pour la recommandation!)

L’homme de février – Erickson & Rossi

L'homme de février, Milton Erickson

Les transcriptions de séance d’Erickson sont toujours un grand moment, mais le magicien du désert n’a jamais si bien porté son nom que dans L’homme de février. J’aurais tout aussi bien pu mentionner les deux premiers tomes des Collected papers, mais avec ses huit régressions en âge et une projection en l’espace de quelques heures, L’homme de février est un document exceptionnel, surtout quand on y ajoute les échanges avec Rossi. Stupéfiant.

Manuel de communication-guérilla – Luther Blisset & Sonja Brünzels

Manuel de communication-guérilla

Politique, écologie, société. De partout, on appelle à la résistance. Difficile, dans une époque qui encadre de plus en plus strictement ses espaces de parole et d’action. Le manuel de communication-guérilla liste diverses méthodes de déstabilisation. Stratégies paradoxales, brouillages pragmatiques, tout y passe, assorti d’exemples et de prises de positions vivifiantes. Un vrai coup de coeur, à lire à gorge déployée.

L’arrache-coeur – Boris Vian

L'arrache-coeur, Boris Vian

Il avait juste Souchon. Vian, ça s’écrit à la trompette. Sous le glaçage aigre-doux du surréalisme, l’arrache-coeur nous parle des vieux mis aux enchères, d’enfants tués au travail, de nourrices obsédées de contrôle, le tout en décochant de grands coups de savate à la psychanalyse. Jubilatoire.


Précédent Suivant

keyboard_arrow_up